Espace, Image / #déconfinement_progressif


Prudent. Craintif d’on ne sait quoi d’impalpable: d’un fantasme, d’un savoir? On sort la tête pour voir s’il y a des nuages, on sort le bras pour sentir s’il pleut, on tente un pied pour tâter le sol s’il est glissant. Rassuré, un peu, on part à l’aventure du proche, du pas loin, au cas où il faudrait vite revenir. On visite les lieux périphériques à la demeure. On les revisite encore sans franchir les limites de l’ailleurs. Petit à petit, pas à pas, dans l’écoute nécessaire, dans le regard possible de ce qui est et de ce qui pourrait, on tente le sort. Dehors. C’est un déconfinement progressif.

 

 

 

 

 

 

 

Cette galerie, deuxième du genre, a été préalablement publiée sur la plateforme pour la photographie en suisse photoagora.ch pour la chronique collective en texte et en images initiée le 13 mars 2020: Temps suspendu