Texte / Lavaux


Les serpents ondulant et les moutons bondissant peuplent la crépitante ardoise bleutée du sage Léman.

La muraille alpine aux rides blanchies se vrille et rougeoie dans les bras d’un soleil nostalgique.

Les patients ceps transis restent blottis à leur échalas dans la terre sèche de leurs valeureux ancêtres.

Quelques pierres se fendent dans l’appareil de soutènement, quelques vieilles herbes tremblent sous les indécises bourrasques.

Plus haut les fiers conifères veillent au grain et conservent en leur ombre de malingres pelotes de neige.

Un ciel limpide, épais, aux harmonies tendues, coiffe cette miniature saisissante d’un dernier jour d’hiver.