Texte / Lumière !


Il n’y a qu’un soleil: celui qui se lève et qui se montre. Alors là, oui, pour un instant, je le regarde, je l’observe, il est à mon horizon, il est mon égal, nous sommes amis. Et puis l’angle se forme.
Il m’assomme. J’esquive. Lui tourne le dos.
Alors, il m’offre le monde, me le révèle.
Avant qu’il ne m’abandonne, honteux, et me laisse l’illusion de briller à mon tour.
Jusqu’à notre prochain rendez-vous.