Espace, Image, Texte / Plinthes Intimes


Du 3 au 24 décembre 2011 les membres de soutien de l’association Focale exposent leur travaux, comme chaque année. Cette fois, le thème « Périphérie(s) » les réunis et les Plinthes Intimes est ma contribution. Les œuvres sont visibles à la villa Niedermeyer à Nyon.

Les périphéries ne sont pas forcément lointaines, elles peuvent être proches, intimes même. L’architecture domestique offre pareilles périphéries dans les murs qui nous protègent, dans les murs qui nous enceignent. À la rencontre des plans verticaux des murs et de ceux horizontaux des sols un élément fait joint: les plinthes. Ces proches périphéries, je les ausculte et découvre les mondes que le regard peut y voir et les symboles qu’il peut y lire. La plinthe comme allégorie d’une vie qui passe et fait joint entre la verticalité du vivant et l’horizontalité de l’inerte. Les particularités (ce qui surgit ou qui absorbe) comme allégories des plaintes et douleurs de la vie. Ainsi vont les Plinthes Intimes.

 

 

 

 

 

 

 

Diptyque noir et blanc composé d’une image supérieure (Plinthe Intime supérieure) et d’une image inférieure (Plinthe Intime inférieure). Tirage numérique sur papier baryté. Cadre bois et feuille de verre. Environ 80cmx80cm. Tirage et encadrement ont été réalisés de main de maître par Aurélien Garzarolli, atelier actinic à Genève.

Exemplaire unique. Prix de vente CHF 2100.-, hors frais de port et d’emballage. Pour toute commande, utilisez le formulaire de contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *