Espace, Image, Texte / UEFA – ICÔN


La représentation de l’architecture par la photographie, mariage obsédant, trouve dans le travail réalisé pour la revue ICÔN et utilisant le bâtiment de l’UEFA à Nyon une possibilité d’expression. S’éloignant de la photographie frontale et unicitaire, ce travail propose, par l’agrégation de différents techniques et formats, un regard fait d’allées et venues. Il utilise la temporalité dynamique de la succession des pages pour pallier à la temporalité statique de l’image.

D’autres travaux réalisés et publiés dans ICÔN viendront étayer cet obsédant mariage. En les attendant, vous pouvez lire ci-après un descriptif plus complet du travail avant d’en voir les images.

Le thème proposé pour le numéro 4 de la revue ICÔN dans lequel ce travail a été publié en 2004 était la musique.

Avec la collaboration d’architecture | etc, j’établis le concept de représenter un bâtiment notable de la région romande en inscrivant cette représentation dans le cadre des contraintes esthétique et formelle du thème et du support papier. Comme la revue n’en est pas une d’architecture, nous avons pris la liberté d’approcher la représentation photographique de ce bâtiment comme un travail créatif ayant l’espace de trois doubles-pages comme contrainte formelle et l’architecture comme prétexte.

Ainsi, il est offert au spectateur un autre regard que celui si commun des magazines. Sans prétendre nullement à un désir d’objectivité photographique (qui est un sujet qui me tient à cœur et qui reste à développer dans mes textes), la compréhension d’une architecture s’exprime selon des outils propres et indépendants. La frontalité classique cède le pas à une démarche poétique, personnelle, partiale et partielle.

Réalisées par Nicolas Briffod et moi-même, les photographies sont les notes inscrites sur la portée. Celle-ci est définie par les pixels d’une photographie panoramique circulaire. Quelques mots furent par la suite égrainés lors de la publication et une devise en exergue de Goethe introduisait la réalisation: « l’architecture est une musique gelée ».

Vous trouverez ici un diaporama de la composition avant et après publication, ainsi que le poster résultant de la juxtaposition des trois doubles-pages.

 

 

 

 

 

 

 

Crédits: architecture, Patrick Berger; jardin, Franck Neau – Acanthe; concept et réalisation, Marcol, architectures | etc, Nicolas Briffod; photographie: Nicolas Briffod, Marcol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *